Alassane Samba Diop : «L’Assemblée nationale refuse l’accès à la presse, mais envoie des demandes pour la vaccination des députés»





La presse est indésirable à l’Assemblée nationale. Une situation qui a fait réagir beaucoup de professionnels de l’information et de la communication. Parmi eux, le journaliste Alassane Samba Diop d’Emedia.
 
«C’est inacceptable que l’accès à l’Assemblée nationale soit interdit aux journalistes. C’est une violation flagrante des droits de la presse. Elle n’appartient pas au président de l’Assemblée nationale, ni aux différents présidents de l’Assemblée. Elle appartient aux Sénégalais. C’est un minimum de démocratie», a-t-il fulminé sur iTv, ce vendredi 26 février, jour de l’examen de la demande de levée de l’immunité parlementaire d’Ousmane Sonko. Ce dernier est accusé de viols et de menaces de mort sur Adji Sarr, une masseuse de 20 ans.
 
Ainsi, pour Alassane Samba Diop, «même si la Rts fait un direct, la presse privée a le droit de faire son travail et de faire des directs. Ils refusent que la presse entre, mais envoient des demandes de couverture pour la vaccination des députés. Même si le prétexte est la Covid, l’Assemblée aurait pu prévoir un dispositif de distanciation et permettre aux journalistes de suivre les plénières, car les Sénégalais ont le droit d’être informés».