ARRESTATION DE SONKO : LE RASSEMBLEMENT ISLAMIQUE APPELLE À LA SÉRÉNITÉ





Le Rassemblement Islamique du Sénégal (RIS-AL WAHDA) déplore les évènements qui se sont passés hier. Particulièrement lorsque “le député Ousmane Sonko a été pris de force et conduit à la Section de recherches de Colobane pour d’autres chefs d’inculpation différents de ceux pour lesquels il a été convoqué”, indique un communiqué reçu à emedia.

Cette situation est “très regrettable dans un État de droit”. Il soutient que “l’évocation de la thèse de « trouble à l’ordre public » pour arrêter dare-dare un opposant politique est insoutenable et éthiquement inacceptable”. A cet effet, le RIS-Al WAHDA estime que “cette violence ambiante découle, dans une large mesure, d’une crise de confiance profonde des citoyens à la justice et aux institutions de la République qui sont censées jouer le rôle d’arbitre”.

Ainsi, le Rassemblement Islamique du Sénégal (RIS-AL WAHDA), prend l’État pour responsable de la situation actuelle qu’il pouvait bel et bien éviter en prenant toutes les mesures qui lui reviennent de droit. Il rappelle que la sécurité et la préservation de la paix sociale relèvent de sa mission régalienne de l’État. Il dénonce les arrestations arbitraires de citoyens dont le seul tort est d’exprimer leurs opinions, appelle au respect des libertés individuelles et collectives qu’il est censé garantir, invite les protagonistes au calme et à la sérénité. Il salue l’implication des religieux, des acteurs politiques et de la société civile pour un dénouement heureux de la situation et prie pour la paix sociale et la stabilité nationale.

 

emedia