Cheikh Bamba DIEYE : « Si les gens ne se mobilisent pas, après Ousmane SONKO, on viendra les cueillir »





Le député Cheikh Bamba DIEYE semble très déterminé à rendre plus difficile la levée de l’immunité parlementaire de son homologue Ousmane SONKO, accusé de viols et de menaces de mort. Invité hier de l’émission Objection de la radio Sud Fm, le démissionnaire de la Commission ad hoc a invité toute l’opposition autour d’Ousmane SONKO pour faire face au régime en place.

« Il nous faut être solidaire de la cause d’Ousmane SONKO parce que c’est une cause nationale. Si on ne le fait pas, demain ce sera le tour de toutes les personnes qui décideront  aujourd’hui de rester chez elles et de regarder»,  a dit Bamba DIEYE.

Le député  non-inscrit  estime que le régime est de plain-pied  dans le dispositif menant à 2024. « Si les gens ne se mobilisent pas, je leur garantis qu’après Ousmane SONKO, on viendra après les cueillir les uns après les autres et ils n’auront que deux voies : rejoindre la mouvance présidentielle ou aller en prison. Un choix inacceptable dans une démocratie comme la nôtre », indique l’ancien ministre de la Communication et de l’Economie numérique.

Pour Cheikh Bamba DIEYE, la levée de l’immunité parlementaire du député Ousmane SONKO bafoue le respect de sa présomption d’innocence  et de son droit d’être jugé dans le respect des droits de la défense.

Walfnet