Ousmane Diop tente de tuer son violeur homosexuel





Ousmane Diop est hanté par la vie sexuelle de son enfance. Il n’a pas oublié les abus sexuels qu’il aurait subis de la part de son ami d’enfance Amadou Mounirou Diallo, à Kolda, mais aussi de leur relation consentante au moment de son état d’ivresse le 31 décembre 2016. Pour avoir la confirmation que son ami est un homosexuel, il lui a rendu visite à Dakar sans l’aviser. Cette nuit là, dit-il, il a senti une main se balader sur ses parties intimes. Choqué par le geste de son ami, ils se sont disputés.

A l’en croire, le 25 mai 2017, Amadou Mounirou Diallo a répété son acte. Cette fois, ils se sont bagarrés. Ousmane Diop a poignardé son ami. Après son forfait, il a pris la clé des champs.

Le mis en cause a été arrêté 6 mois plus tard au moment où il récupérait ses bagages. Ousmane Diop a soutenu à la barre hier qu’il n’avait pas l’intention de tuer son ami. Pour sa part, Amadou Mounirou Diallo a rappelé qu’il avait hébergé son ami d’enfance dans sa chambre. Il prétend que la dispute a été provoquée par son refus d’offrir de l’argent à son ami.

Le jour des faits, dit-il c’est vers 3 heures du matin, en plein sommeil, qu’il a senti la douleur. Toutefois, Amadou Mounirou Diallo assume qu’il est un homosexuel. Le parquet a requis 20 ans de travaux forcés. Délibéré le 8 mars prochain.

Source : L’AS