« Porn Revenge » / L’artiste avoue : « J’avais les preuves de l’infidélité de Bril et nous avons lancé cette opération avec mon frère » (Dieyna)





« Il fallait faire peur à mon petit ami. Oui, le cambriolage n’a jamais eu lieu. Mon frère Aly Baldé m’avait dit que mon producteur et petit ami profitait de moi. Je n’y croyais pas et il m’a persuadée de simuler un vol pour s’emparer de son téléphone. J’avais les preuves de l’infidélité de Djibril Mbaye Fall et nous avons lancé l’opération… »

C’est la confession servie par Diéna Baldé dite Dieyna, ce 24 août, vers 18 heures, aux enquêteurs de la Division spéciale de cyber sécurité (Dsc) en présence de son conseil, Me Ciré Clédor Ly, celui-là même qui l’avait assistée dans la procédure contre Mamadou Diop, fondateur de l’Iseg.

Dans le secret du premier étage du bâtiment abritant le redouté « Bureau d’enquête » de la Dsc, les hommes du commissaire Aliou Kandé avaient plus tôt démontré à Dieyna Baldé, 18 ans et mère d’un enfant âgé d’1 an 4 mois dont le père est Mamadou Diop, qu’elle ne disait pas la vérité et qu’elle avait ourdi une opération pour « casser » son petit ami, Djibril Mbaye Fall alias Bril Fight 4. Ce, avec l’assistance de deux personnes : son frère, Aly Baldé (29 ans) et l’ami de ce dernier, Moustapha Ba dit Pape (31 ans).

Tout commence le 14 août 2021.

Bril se réveille vers 9 heures, aux côtés de Dieyna Baldé avec qui il vit en concubinage dans un appartement sis à Ouest-Foire. L’artiste constate aussitôt la disparition de son téléphone de marque iPhone 12 Pro Max ainsi que les clés de sa Chrysler 200. Dans la foulée, Dieyna Baldé prétend aussi que ses deux téléphones, de marque iPhone 12 Pro Max et Samsung auraient été volés.

Le 17 août, Bril achète à Dieyna Baldé un nouveau téléphone portable de marque Samsung S10. Le 18 août, le « voleur » appelle mystérieusement Bril sur son deuxième numéro et lui lance : «Tu vas quitter Dieyna Baldé, sinon je vais ternir ton image. » Avant même que Bril Fight 4 ne réponde, l’individu lui raccroche au nez. Le même jour, Dieyna Baldé appelle son petit ami, lui annonce avoir reçu ses vidéos et photos intimes, avant de faire scandale. La chaîne YouTube de Bril ciblée, ses 5 vidéos les plus suivies supprimées.

C’est en ce moment que débute l’enfer pour Bril. Le détenteur de la ligne 76.602.01…, qui a son téléphone et ses accès, est allé sur sa chaîne YouTube Bril officiel pour y supprimer 5 de ses vidéos. Ces vidéos du chanteur sont les plus populaires.

À preuve, « sama beugu beugu » a atteint 3,9 millions de vues. Suffisant pour que Bril décide de porter plainte avant d’être convoqué pour audition le 23 août. Mais, le 22 août, alors qu’il annonce à Dieyna Baldé son intention de se rendre le lendemain à la Dsc, cette dernière lui dit que le téléphone qu’il avait acheté pour elle aurait été volé vers 18 heures au marché.

La plainte de Bril passe de X à Dieyna Baldé.

Après avoir recueilli la déposition de Bril qui jure que le « voleur habite dans l’immeuble sinon le chien allait hurler », deux faits intriguent les enquêteurs : aucune effraction n’a été notée lors du « cambriolage » et seule Dieyna Baldé possède un double des clés de l’appartement. Mieux, lors de son audition, le gardien B. S. Sadio livre un détail important aux policiers : la nuit du « vol », vers 2 heures du matin, il a vu Dieyna Baldé sortir tardivement de l’appartement avant de remonter. À partir de ce moment, tous les soupçons s’orientent vers Dieyna Baldé et une vérité technique allait complètement l’impliquer. Alors qu’elle prétend que ses deux téléphones auraient été dérobés, Dieyna Baldé a appelé, le 16 août à 15 heures 44 minutes, avec l’un des numéros, son amie T.F. qui tient un salon de coiffure à l’Unité 17 des Parcelles Assainies. Interpellée sur cette vérité technique, elle lâche : « Je n’arrive pas à expliquer cela », surtout qu’elle disait être la seule à connaître les codes de ses deux appareils.

Dieyna avoue.

Conscient des faits, Dieyna avoue lors de cette fameuse nuit, pendant que Bril dormait elle a pris les téléphones de son copain pour le remettre à son frère Aly Baldé. Pour rendre crédible son histoire, elle lui remet aussi ses deux téléphones. Son frère en fouillant sur le téléphone de Bril, trouve des vidéos et images détonantes (…). Aly Baldé insérait ainsi, par moments, la fameuse puce dans l’appareil de la nounou chargée de garder l’enfant de Dieyna Baldé afin de proférer ses menaces. La nounou ne se doutait de rien. Tout comme Bril qui s’est effondré lorsqu’il s’est rendu compte que X, visé dans sa plainte, n’était autre que sa dulcinée. Encore une belle histoire d’amour qui finit dans la chambre de sûreté de la Dsc où Dieyna Baldé, Aly Baldé et Pape Ba sont gardés à vue depuis deux jours pour vol, accès et maintien frauduleux dans un système informatique, collecte illicite et menace de diffusion de données à caractère personnel…